Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:02

La Création 5/9 RP Sineux .Rappel de notions essentielles

2 °-Imperfection du monde Cette beauté du monde, non seulement souffre une imperfectiqn, mais encore, elle l'entraîne comme une conséquence inévitable. Multitude et variété des êtres, en multipliant leurs différences, n'enlèvent rien à la valeur propre de chacun, mais les obligent à prendre une valeur comparative: et ce qui met en relief la supériorité de l'un, souligne l'infériorité de l'autre. Combien de fois ne retrouve-t-on pas chez les plus déshérités des avantages et des charmes qu'on regrette de ne point rencontrer chez les plus favorisés. Toute comparaison conclut à quelque chose d'incomplet dans tous les êtres que l'on examine et que l'on rapproche! Incomplet ... Non pourtant, car tout être a reçu ce qui convient à sa nature : seulement, c'est cette nature elle-même qui est limitée, qui ne comporte qu'une parcelle d'être et laisse possibles d'autres formes d'existence à l'indéfini! Petite perfection, en ce sens qu'elle réalise parfaitement une idée, une conception, chaque créature n'est pas une perfection absolue parce qu'elle n'épuise pas la fécondité créatrice de l'Être infini. Bien plus, la somme de ces petites perfections ne donne pas davantage la Perfection suprême. La succession des êtres, la perpétuelle substitution des uns aux autres, sont des signes de leur imperfection; elles sont surtout la preuve constante que le champ demeure ouvert à d'autres aspects du monde, voire à d'autres mondes, sans qu'il y ait de raison d'en limiter le nombre! Dès lors, l'univers peut être dit « parfait » si l'on considère la manière dont il répond au plan du Créateur. Mais il n'est composé que de perfections limitées; et il apparaît dans son ensemble très imparfait si on le confronte avec les ressources du Créateur. On ne peut mettre l'océan dans une coque de noix! Dans l'immense océan de l'existence, chaque créature puise et se remplit, mais évidemment pas au-delà de ses capacités. Et l'océan conserve une plénitude qui lui permettra de distribuer encore. Enfin, l'océan du créé est renfermé dans des rivages que le Créateur garde le loisir d'élargir à Son gré. La profonde indigence de tout ce qui peuple l'univers n'est pas le moindre argument en faveur de la libre intervention du Créateur. Indépendante, la créature comblerait tout de suite ses propres aspirations à une vie plus abondante et ses désirs de perfection : elle doit attendre, humblement soumise à Celui qui est le Maître de l'existence et ne la répartit que selon Son bon plaisir. Par son imperfection autant que par sa perfection, le monde prouve qu'il est l'œuvre de Dieu. » A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens