Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 09:21

Rappel des notions fondamentales Nous terminons l'exposé des Noms divins par les notions les plus "abstraites",mais néanmoins essentielles pour éviter certaines erreurs .

 

De la Simplicité, et de la Pureté de Dieu. (L.Lessius SJ- Les Noms Divins)

DIEU est appelé Simple :

1 -Parce qu'il est exempt de toute composition, soit accidentelle, soit essentielle, car Il n'est pas composé de corps et d'âme, de matière et de forme, comme les animaux et les plantes; ni de parties qui font un tout, comme toutes les choses corporelles, soit qu'elles présentent une substance ou un accident. Il n'y a en Lui aucune composition du sujet et de la forme accidentelle, comme dans toutes les substances créées, et même dans les anges, qui cependant l'emportent sur toutes les créatures par la simplicité de leur être. Il n'y a en Lui aucune composition de mode et de sujet modifié comme dans toutes les choses créées, tant accidentelles que substantielles. Car, comme elles sont toutes limitées et imparfaites, elles ont besoin de divers modes qui les limitent à l'intérieur ou qui les unissent à d'autres, afin que de cette sorte elles arrivent à leur perfection ou qu'elles obtiennent l'état qui leur est dit. Et, de fait, tous les corps et tous les accidents corporels qui sont dans le monde ont un certain mode d'extension, de densité, de raréfaction, de limitation, selon leur quantité, leur figure et la place qu'ils occupent en un endroit. Toutes les substances spirituelles et leurs formes accidentelles sont limitées et enfermées dans un certain espace, au delà duquel elles ne peuvent s'étendre et au dedans duquel elles peuvent se contracter d'une infinité de manières. Toutes les formes, tant substantielles qu'accidentelles, possèdent un certain mode d'inhésion, d'information et d'union avec leur sujet, et tous les sujets sont unis avec leurs formes et leurs accidents. Toutes les parties d'une chose continue possèdent un certain mode d'union entre elles. De même, tous les degrés des formes qui peuvent croître ou décroître en intensité ont entre eux une certaine union qui résulte d'un certain mode de pénétration et de cohésion intime et réciproque. Par suite de ces modes divers, il s'opère chaque jour d'innombrables changements dans les choses créées, changements qui font qu'elles présentent sans cesse un aspect différent. Or, Dieu est incapable de tout cela, attendu qu'il est absolument illimité, qu'Il est souverainement parfait en tout, et infiniment élevé au-dessus de toutes les créatures, en sorte qu'il n'en est aucune qui puisse Lui nuire ni même l'atteindre.

2- Dieu est appelé simple, non seulement parce qu'Il est exempt de toute sorte de composition, mais encore parce qu'Il est infiniment pur, subtil et spirituel, et infiniment élevé par Sa pureté, au-dessus de tout ce qui est corporel ou spirituel, car, plus une chose est pure et subtile, plus elle est simple. C'est pourquoi l'Essence divine étant d'une pureté et d'une sublimité infinie, attendu qu'Elle est un Acte pur; infiniment élevé, non seulement au-dessus de tous les corps, mais encore au-dessus de tous les esprits créés ou à créer, on doit croire avec raison qu'elle est infiniment simple; en sorte que les esprits angéliques, comparés à l'Essence divine, ne semblent plus être des esprits, mais des natures grossières, impures et composées à la manière des corps. De cette subtilité et de cette simplicité de l'Essence divine, il résulte, premièrement, que Dieu peut pénétrer et envahir toutes les choses créées et leur être intimement présent; qu'Il peut, à l'intérieur et invisiblement, tout créer en elles, tout former, conserver, perfectionner, tout tenir de Sa main, et coopérer avec tous les êtres d'une manière profondément cachée De cette simplicité de l'Essence divine il résulte, de plus, que Dieu est infiniment plus parfait et plus excellent que s'Il possédait toutes les perfections par diverses formes composées et unies entre elles, car Il est infiniment plus parfait, plus excellent et plus sublime de posséder toutes les perfections par une très simple forme que de les posséder par des formes diverses, les formes diverses sont, en effet, limitées selon une certaine espèce : d'où il suit qu'elles ne peuvent constituer la Divinité ou être la Divinité elle-même, tandis que cette forme qui, dans Sa souveraine simplicité, contient toute perfection, est nécessairement illimitée et infinie, et l'Être par lui-même ; et, par conséquent, Elle est la Divinité Elle-même. »

 

Bienheureux les simples….Bienheureux ceux qui sont à l'image et à la ressemblance de Dieu...Non à l'esprit de confusion et de mélange.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens