Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 07:59

De la Patience et de la Longanimité de Dieu.

L.Lessius SJ- « Les Noms divins »

Un beau texte d'actualité...pour nous qui ne savons pas attendre....

« Dieu fait éclater Sa Patience et Sa Longanimité d'une manière souverainement admirable ; car, bien qu'Il ait une majesté infinie et une puissance infinie, et que tout se fasse en Sa présence et devant Ses yeux, Il souffre néanmoins tout, et souvent retient longtemp la vengeance, de peur que nous ne tombions dans une mort éternelle.

Il souffre même une ingratitude infinie et une infinité d'injures par lesquelles les mortels répondent à\Ses infinis bienfaits. Il souffre l'idolâtrie, les blasphèmes, les outrages , la colère, la haine la perfidie, les parjures, les sacrilèges, les conspirations avec Ses ennemis, le mépris de la religion, le mépris des divins commandements, le mépris de la Passion de Jésus-Christ, le mépris de tous Ses bienfaits et de tous les biens célestes qu'Il nous a promis. Il a constamment tout cela sous les yeux, et cependant il le supporte avec patience.   

Or, l'injure est d'autant plus grave que celui contre lequel elle est commise est d'une majesté et d'une puissance plus haute, que sa présence est plus auguste, et ses bienfaits plus insignes. C'est pourquoi comme la majesté de Dieu est infinie, ainsi que Sa puissance; que Ses bienfaits sont d'un prix infini, et que tout se passe à la lumière infinie de Sa présence, Il demeure évident que ces injures revêtent aussi un certain caractère de malice infinie, et que la patience de Dieu qui les tolère est infinie.

Dieu est encore appelé Patient, parce qu'Il ne supporte pas ces injures seulement deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, dix fois, ce que ne ferait aucun prince mortel,mais cent fois, mille fois,dix mille fois, cent fois mille fois, ce 'qui est sans exemple) et au delà de tout ce que les hommes et les anges peuvent comprendre. Et non seulement Dieu retient sa main vengeresse, mais il arrête encore avec une grande douceur le pouvoir des anges et des démons prêts à se saisir des pécheurs et à les précipiter dans le fond de l'enfer. C'est ce que nous apprend la parabole de saint Matthieu ( XIII), où le maître défend aux serviteurs déjà prêts à arracher l'ivraie, de le faire, de peur qu'ils n'arrachassent le froment tout ensemble, voulant qu'on laissât croître l'un et l'autre jusqu'à la moisson, c'est-à-dire jusqu'au jour du jugement. Non seulement Dieu tolère tout cela, et retient Sa vengeance, mais Il continue à répandre Ses bienfaits avec une étonnante profusion : « faisant luire Son soleil sur les bons et sur les méchants, et tomber Sa pluie sur les justes et injustes » 

De plus,Il prodigue à Ses plus mortels ennemis les richesses, les honneurs, les plaisirs en souveraine abondance ; il leur donne même des empires; des royaumes, la gloire du monde, santé, beauté, longue vie, et tout ce que les hommes ont coutume de plus estimer sur la terre.

Il faut remarquer ici qu'il y a deux sortes de patience : l'une qui consiste à souffrir les douleurs, les peines, les afflictions et les incommodités de cette vie : c'est celle qui a éclaté dans les martyrs et dans la plupart des autres saints;

l'autre, qui consiste à supporter les outrages, les injures, le mépris; celle-ci est la seule qui soit en Dieu, et qui est infinie en Lui. Elle doit être pour nous l'objet d'une très fidèle imitation, si nous voulons être ses enfants. L'une et l'autre ont été en JésusChrist dans le degré le plus éminent; c'est pourquoi nous devons l'imiter dans l'une et dans l'autre. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens