Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:52

  Sainte Marie, Mère de Dieu 2/3

« Qu'y a-t-il de plus grand que la Mère de Dieu, qui a renfermé dans son sein la grandeur de la majesté suprême. Contemplez la dignité des séraphins, ils sont au-dessous de Marie; Dieu seul est au-dessus d'elle ».

« Marie a été Mère de Dieu selon la chair, dit saint Jean Damascène; son sein est le ciel dans lequel a habité Celui qu'aucun lieu ne peut contenir. »

« Marie est la créature qui a acquis le plus de mérites; car , pour .arriver à concevoir le Verbe, dit saint Grégoire , elle a élevé ses mérites au-dessus de ceux des anges, et jusqu'au trône de Dieu. Voilà pourquoi elle a été conçue de toute éternité dans l'intelligence divine; le monde n'était pas, qu'elle existait déjà. ... »

« Si quelqu'un, dit saint Bernard, considère à quoi, dans I'incarnation, devait aboutir le consentement de Marie, il comprendra clairement que toute dignité et toute perfection, tant de l'âme que du corps, est renfermée dans le titre auguste de Mère de Dieu. Marie surpasse infiniment en mérites tout ce qu'on peut imaginer ou exprimer en-dessous de Dieu. Pour que Jésus Christ, Terme ineffable de toutes choses, S'incarnât dans son sein virginal, il a fallu qu'Il trouvât en elle une perfection digne de Lui (Serm. LI, art. III ).

Le titre de Mère de Dieu l'emporte sur toutes les dignités possibles, comme l'or l'emporte sur le plomb et le ciel sur la terre.

La maternité divine est une dignité incomparable et incompréhensible car, ainsi que nous l'avons déjà dit, cette maternité est une étroite consanguinité avec Dieu. Par elle, la bienheureuse Vierge est élevée si haut, qu'elle devient de l'ordre divin, et qu'elle a pour fils consubstantiel en tant qu'Il est homme, le même Dieu que le Père a pour Fils consubstantiel en tant qu'Il est Dieu.

C'est pourquoi comme le Père dit au Verbe: « Vous êtes Mon Fils: Je Vous ai engendré aujourd'hui: » « Filius meus es Tu, Ego hodie genui te (Psal. 2;7); Marie peut lui dire: Vous êtes mon fils; je vous ai engendré aujourd'hui. » Marie est supérieure à toutes les créatures; elle est la mère, la fille et l'épouse de Dieu , la Mère du Verbe, la fille unique du Père, l'épouse du Saint-Esprit, Comme le Père, Marie a pour fils la Seconde Personne de l'Auguste Trinité. Le Verbe, qui a Dieu pour père, a Marie pour mère. Qu'est-ce donc que le titre de Mère de Dieu? Quelle est cette dignité? Être mère de Dieu, c'est être en quelque sorte « supérieure » à Dieu; c'est concevoir et enfanter un Dieu; c'est lui donner l'essence humaine, sa propre substance, son corps, sa chair et son sang; c'est avoir sur Lui les droits qu'une mère a sur son enfant, sur sa race; c'est Le voir soumis comme uu fils, tellement qu'Il vous appelle Sa Mère, vous respecte, vous honore, vous aime comme Sa Mère et vous obéisse.

Dieu doit combler sa mère de dons et de grâces, comme il convient à une mère et à un fils, Dieu de toute éternité; car l'honneur d'un fils est solidaire de celui de sa mère. Pour demeurer digne de son fils, il faut que la mère d'un roi soit reine; ainsi, pour être digne de Dieu; il faut que Sa mère soit mise en possession d'un pouvoir et d'honneurs presque divins. Il serait honteux pour un roi d'avoir une mère indigne de lui; il ne conviendrait point à un Dieu d'avoir une mère qui ne serait pas ornée des vertus et des qualités qui conviennent à Dieu ....

. Émerveillé et comme hors de lui-même à la pensée de l'honneur de la maternité divine , saint Bernard s'écrie: »D'une et d'autre part, il y a de quoi s'étonner et crier au prodige: Dieu obéit à une femme ; n'est-ce pas une humilité sans pareille? Un femme commande à Dieu; n'est-ce pas une grandeur sans pareille? En dehors de l'union hypostatique du Verbe avec l'humanité, iln'y a pas d'union aussi étroite que l'est l'union du Verbe avec Sa Mère par l'incarnation; et Dieu, dit saint Thomas, ne saurait en établir une plus intime et plus sublime. On doit dire que l'humanité de Jésus Christ, par cela qu'elle est unie à Dieu; et la bienheureuse Vierge, par cela même qu'elle est Mère de Dieu, ont une certaine dignité infinie issue du bien infini, qui est Dieu; aussi ne peut-il rien exister de meilleur qu'eux, comme il n'est rien de meilleur que Dieu » Magnificat... A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens