Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 06:33

« La Messe vécue »Partie V- 

« Le total sacrifice »1/5

Chapîtres essentiels montrant la cohérence totale du mystère de la rédemption 

:Sacrifice du Chef et sacrifice du Corps mystique dont nous sommes les membres

Lire et relire.

« Je vois bien le bois et le feu, mais où est donc la victime qu'il faudra immoler ? » (Gen. XXII), Isaac ne tardera pas à le savoir d'expérience

« La croix est le bûcher de consommation du sacrifice, dès que son bois s'embrase d'amour. »

Il faut un amoncellement du bois de la croix pour que flambe le feu de l'amour en notre âme et que la « Vive Flamme » se révèle.

Notre part, c'est de préparer l'autel du sacrifice, de disposer, sur le bois de la croix, la matière du sacrifice. ;

La part de Dieu, c'est d'apporter le Feu de Son amour. En effet, pour qu'un holocauste d'amour soit fait en notre vie, pour réaliser cet holocauste il faut que s'unissent fortement ces trois: -le Feu d'amour, ou l'Esprit-Saint,

-la substance du sacrifice :notre moi humain,

-le bois de la croix : toute épreuve, toute souffrance,

En pratique : demeurer en présence, en l'attente du Feu d'amour, se livrer à son action, . et ce Feu divin fera une consécration de cet holocauste. Il fera l'Alliance entre Lui et nous.

Lorsque Jésus dit: Je suis venu apporter le Feu sur la terre et que désiré-je sinon qu'il brû1e ... Luc XII,49», implicitement, Il nomme Son Amour (Feu vivant) qui vient consumer la matière du sacrifice, moyennant la croix. Car ces trois sont d'accord: le Feu demande à rencontrer son combustible, mais la combustion s'alimente par la croix.

Il n'y a pas, depuis le péché, d'holocauste sans la croix. Il s'agit d'abord de savoir que nous sommes cette victime à livrer à l'Amour Miséricordieux.

Avoir sa croix, de multiples croix, ne suffit pas, il faut faire servir ce bois précieux, il faut l'utiliser pour notre propre sacrifice. Le Feu d'amour ne nous manque pas; c'est nous qui échappons à l'action de ce Feu. Et pourtant nous sommes faits pour ce Feu, et ce Feu cherche une matière du sacrifice : il faut une mise en présence et une livraison.

C'est un Feu de vie qui agit en nous par dedans: c'est le Cœur brûlant d'amour de Dieu au dedans de nous, nous travaillant et détruisant jalousement « le vieil homme ) par son action consumante

. Ce Feu s'installe donc au centre le plus profond de notre être, comme un principe triomphant des écorces. La croix alimente le foyer . Une hostie -un don- résulte de cet holocauste comme en étant proprement le fruit : « cette plus grande preuve d'amour, qui est de donner sa vie ».

Ce qu'il faut offrir en sacrifice : tout ce qu'on est, tout ce qu'on a. A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens