Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 04:23

Le « Modernisme » ou les fumées de Satan dans le monde et dans l'Église

Thèse :SS Paul VI n'a pas mérité d'être accusé de traitrise par manquement à son serment antimoderniste et au serment de son couronnement.

L'auteur de « Mysterium fidei » et « d'Humanae Vitae »a-t'il comploté contre l'Église ?

Le « Modernisme » est un amalgame hybride de vague panthéisme spinoziste avec un véritable rationalisme naturaliste, fondé sur trois faux systèmes philosophiques ;( le moteur en est l'orgueil intellectuel )qui ne veut pas d'esprit supérieur à lui-même.Il est le fruit de la grande offensive démoniaque du XIXeme siècle(cf secret de la Salette) ; tenté par Satan ,l'homme veut se faire l'égal de Dieu et vaincre la souffrance par la seule science.Ni dieu,ni maître.

Ses" prophètes" les plus connus furent en ce siècle Darwin, Marx et plus tard Freud..,mais le mal est encore partout et ses fumées s'épaississent de jour en jour)

 

Le modernisme est plus un état d'esprit qu'un école bien limitée. « Il tient plus de la fumée que du cristal. »

Ses thèmes directeurs sont : 1) l'Agnosticisme (du Kantisme), qui associe subjectivisme, phénoménisme et relativisme, diminuant la valeur de la connaissance rationnelle. . »L'essentiel de la réalité m'échappe. »Je ne peux croire que ce que je crois voir »etc Que sais -je vraiment ?

Résultat :péché contre la foi.

2) l'Immanentisme, pour lequel la conscience humaine est porteuse virtuellement de toute vérité, y compris la vérité divine, qui se développe sous l'impulsion du « sens religieux » (de la doctrine de Kant et de Schleiermacher). « Tout vient d'en bas et émerge de la vie évolutive. »résultat la révolte permanente sous l'effet des passions, des pulsions. Le plus vient du moins.Le sentiment prime la raison.L'individu prime le bien commun. Narcissisme,autoadoration :

résultat :péché contre la charité,contre tout amour,toute grâce qui vient d'en haut.

3) l'Evolutionnisme radical, pour qui la vraie réalité n'est pas l'être, mais le devenir dans et en dehors de l'homme (de Hegel et plus encore de Bergson).Le mythe du progrès indéfini,les lendemains qui chantent...:

.péché contre l'espérance.

Conséquences de caractère religieux :

a) Impossibilité de démontrer un Dieu personnel, distinct du monde.

Soit : pas de dieu ,soit : tout est dieu.

b) La religion et la révélation sont un produit naturel de notre sub-conscient et le dogme en est l'expression provisoire, sujette à éternelle évolution.

c) La Bible n'est pas un livre divinement inspiré et doit donc être étudiée de manière critique comme un livre humain, sujet à erreurs

. d) La science n'a rien à voir avec la foi : le critique comme tel peut nier ce qu'il admet comme croyant

. e) La Divinité du Christ ne se déduit pas des Évangiles, mais est le fruit de la conscience chrétienne. f) La valeur expiatrice et rédemptrice de la mort du Christ est une opinion de saint Paul.

g) Le Christ n'a institué ni l'Église ni le primat de Pierre, passé ensuite aux Pontifes Romains : l'organisation ecclésiastique actuelle est la résultante de contingences humaines et peut changer continuellement.

h) Les Sacrements furent institués par les Apôtres, qui croyaient ainsi interpréter les instructions du Maître. Ces Sacrements servent seulement à maintenir vivante chez les hommes la pensée de la présence du Créateur toujours bienfaisante

. i) Le dogmatisme rigide de l'Eglise romaine est inconciliable avec la vraie science, qui est liée à l'évolution universelle et en suit les destinées. En voilà assez pour vous faire une idée...

Saint Pie X conclut à juste titre que le Modernisme, en vertu de ces principes délétères, conduit à l'abolition de toute religion et donc à l'Athéisme. En fait le modernisme est plutôt un état d'esprit, un état d'âme qu'un mouvement ou un système constitué.Il est l'expression « enfumante » du mystère d'iniquité,pour ces siécles qui sont les derniers... 

 

Questions : OUI ou NON reconnaissez-vous là la pensée personnelle de SS Paul VI? SSPaul VI est -il moderniste ? Est-il parjure à son serment antimoderniste ? Si oui, comment se fait-il que deux papes lui aient confié les plus hautes fonctions ? Et de tant d'autres accusations quant à sa pensée personnelle profonde, d'homme, de prêtre et de pape....qui en font le « bouc émissaire de tous les péchés d'Israël »,qu'en pensez-vous ?

Pour ma  part,je pense que c' est une injustice d'accuser cet homme de parjure .

Les bonnes âmes qui vitupèrent contre les « modernistes » en y amalgamant toutes les erreurs du monde feraient bien de préciser leur pensée.

Tuer un homme dans sa réputation est aussi grave que de l'assassiner. Nous désirons mieux comprendre...

Mais ayons confiance, il s'exprimera bientôt lui-même....Quand Dieu voudra... Alors on comprendra dans quel piège il était tombé et pourquoi il pleura ;..

S'il a supprimé en1967 le serment antimoderniste, ce n'est pas par amour du modernisme ; il avait compris que les procédés coercitifs étaient incompatibles avec la tournure qu'avait prise le concile « brigandé ».

Nous saurons un jour les incroyables pressions qu'il a dû subir pour signer les décisions qui lui sont reprochées A suivre ;Patience

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens