Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 07:46

Immortelle liturgie.

Amen, sens et valeur du mot dans la Sainte Écriture et dans la vie chrétienne

« Il est doux de penser que lorsque nous prononçons ce mot, nous parlons la langue même de Jésus et nous disons Son NOM »

Loin d'être toujours et exactement rendu par la traduction habituelle « Ainsi soit-il ! », qui exprime un simple souhait et non une certitude, le terme Amen signifie avant tout: "Certainement, vraiment, sûrement, ou simplement oui".

En effet cet adverbe dérive d'une racine hébraïque, qui implique fermeté, solidité, sûreté. Dire Amen, c'est proclamer qu'on tient pour vrai ce qui vient d'être dit, en vue de ratifier une proposition ou de s'unir à une prière.

1. Engagement et acclamation.

Confirmant une parole, l'Amen peut avoir un sens faible qui équivaut à notre « Soit! » Or 28,6). Mais le plus souvent, c'est une parole qui engage : par là, on témoigne son accord avec quelqu'un (1 R 1,36), on accepte une mission (Jr II,5), on assume la responsabilité d'un serment et le jugement de Dieu qui va le suivre (Nb 5,22).

Plus solennel encore est l'engagement collectif pris lors du renouvellement liturgique de l'Alliance (Dt 27,15-26; Ne 5,13),

Dans la liturgie, le mot peut prendre aussi une autre valeur; si l'on s'engage vis-à-vis de Dieu, c'est qu'on a confiance en Sa parole et qu'on s'en remet à Sa puissance et à Sa bonté; cette adhésion totale est en même temps bénédiction de celui auquel on se soumet (Ne 8,6); elle est prière sûre d'être exaucée (Tb 8,8; Jdt 15,10).

L'Amen est alors une acclamation liturgique et il trouve à ce titre une place après les doxologies (1 Ch 16,36); il a fréquemment ce sens dans le NT (Rm 1,25; Ga 1,5; 2 P 3,18; He 13,21). Acclamation par laquelle l'assemblée s'unit à celui qui prie en son nom, l'Amen suppose que, pour adhérer aux paroles entendues, on en comprend le sens (1 Co 14,16).

Adhésion, acclamation, l'Amen conclut enfin les cantiques des élus, dans la liturgie du ciel (Ap 5,14; 19,4), où il s'unit à l'Alleluia.

 

2. L'Amen de Dieu et l'Amen du chrétien.

Dieu qui s'est engagé librement, demeure fidèle à Ses promesses; Il est le Dieu de Vérité, c'est ce que signifie le titre de Dieu-Amen (Is 65,16). L'Amen de Dieu, c'est le Christ Jésus. Par Lui en effet, Dieu réalise en plénitude Ses promesses et manifeste qu'il n'y a pas en Lui :Oui et Non, mais seulement Oui (1. Co 1,19s). Dans ce texte, Paul transpose l'Amen hébreu par un mot grec, Naï, qui signifie Oui. C'est pour souligner qu'Il est l'Envoyé du Dieu de Vérité et que Ses paroles sont vraies, que Jésus introduit Ses déclarations par un Amen (Mt 5,18; 18,3) redoublé dans l'évangile de Jean (Jn l,51; 5,19 ... ). Mais Jésus n'est pas seulement Celui qui dit vrai en disant les paroles de Dieu, Il est la Parole même du Vrai Dieu, l'Amen par excellence, le témoin fidèle et vrai (Ap 3,14). Aussi est-ce en s'unissant au Christ que le chrétien doit répondre à Dieu s'il veut être fidèle; le seul Amen efficace est celui qui est prononcé par le Christ à la gloire de Dieu (1. Co 1,2.0). L'Église prononce cet Amen en union avec les élus dans le ciel (Ap 7,12) et nul ne peut le prononcer que si la grâce du Seigneur Jésus est avec lui; aussi le souhait qui termine la Bible ,et que scelle un dernier Amen, est-il que cette grâce soit avec tous (Ap 21.,21).(Le mot Amen cloture la Sainte Bible )»

 

Pendant le Saint Sacrifice de la Messe,le mot « Amen »est un sceau omniprésent qui affirme et confirme toutes les prières .Ayons soin de le prononcer avec conviction, foi, espérance et charité;c'est à dire sous l'action de la grâce qui nous est donnée. « Ainsi ,ceci est vérité, c'est la seule vérité,c'est la bonne vérité, la belle vérité.Qu'il en soit ainsi éternellement.Amen »

L'Amen le plus important pour nous fidèles, c'est l'Amen que nous devons prononcer, debout (comme toutes les prières de louange) au moment dit de la petite élévation. Cette conclusion est un résumé de toute la doctrine catholique.

C'est une «  parole de gloire », une « doxologie ».(Doxa signifie gloire, opinion affirmée) Le prêtre conclue le canon en disant : «  Par Jésus Christ Notre Seigneur... « C'est par Lui, avec Lui, en Lui, ô Dieu Père Tout Puissant, queVous sont rendus, en l'unité du Saint Esprit,tout honneur et toute gloire dans les siècles des siècles. »C'est une affirmation que les fidèles doivent confirmer par un Amen à haute voix , de toute leur foi.Cet Amen final doit exprimer notre participatipn et notre adhésion au saint sacrifice qui vient de se renouveler

Nous verrons dans les courriers consacrés aux enseignements de Notre Seigneur dans« La Messe vécue »,(destinés à préparer le grand Régne Eucharistique) toutes les conditions d'un Amen authentique,dans toutes les circonstances joyeuses et /ou douloureuses de notre existence .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens