Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 07:21

Ingratitude 1/2

Extraits des « trésors » de Cornelius A Lapide-(1567-1637)

L'abus des grâces est la cause des chatiments. (Abus : usage mauvais ou injuste.Tout don doit être reconnu à son juste sens et sa juste valeur de bienfait.Nier le bienfait , c'est nier le bienfaiteur.)

O Ville ingrate, s'écriait Jésus Christ. en versant des larmes sur Jérusalem qui abusait de tant de grâces; ô ville malheureuse! Ah! si tu savais, du moins en ce jour, ce qui peut t'apporter la paix! Mais maintenant tout est caché à tes yeux (Luc. XIX ,41-42) ; tu ne veux pas voir Mes faveurs pour ne pas en profiter.

O fille de Sion, toi que J'ai tant aimée, honorée, enrichie, instruite , non-seulement tu ne Me connais pas, mais tu Me rejettes, tu Me condamnes, tu Me poursuis, tu Me crucifies ... Je suis descendu pour toi du ciel sur la terre; pour toi Je suis né, J'ai vécu dans des travaux continuels, dans les douleurs, dans la pauvreté; Je t'ai visitée, Je t'ai enseignée; J'ai guéri tes lépreux, tes malades, tes démoniaques; J'ai ressuscité tes morts: et tu Me fuis, tu Me méprises , tu Me persécutes par haine .

Que les chrétiens infidèles et ingrats se reconnaissent à ce tableau: n'imitent-ils pas les Juifs? ....

, Écoutez Saint Augustin mettant dans la bouche de Jésus- Christ ces paroles :

O homme, Je t' ai fait, de Mes mains, du limon de la terre; Je t'ai donné le souffle de la vie; J'ai daigné te créer à Mon image et ressemblance; et toi, méprisant Mes commandements faits pour te donner la vie, tu as préféré le démon à ton Dieu. Lorsque tu as été chassé du paradis, que tu as été enchainé par les liens de la mort, à cause de ton péché, Je me suis incarné, J'ai été exposé dans une crèche, couché, enveloppé de langes; J'ai enduré des affronts, des privations sans nombre; J'ai reçu les soufflets et les crachats de ceux qui se moquaient de Moi ; J'ai été flagellé, couronné d'épines; J'ai expiré, attaché sur la croix. Pourquoi as-tu perdu le fruit de ce que J'ai souffert pour toi? Pourquoi, ingrat, as-tu méconnu et refusé les dons de la rédemption? Pourquoi as-tu souillé, par l'impureté ou l'intempérance, la demeure que Je m'étais 'réservée en toi? Pourquoi M'as-tu attaché à la croix de tes crimes, croix infiniment plus douloureuse que celle du Golgotha?

La croix de tes péchés est beaucoup plus pénible pour Moi que celle du Calvaire ; car J'y suis cloué malgré Moi, tandis que Je me suis chargé de la première croix par compassion pour toi; J'y suis mort afin de te rendre à la vie( Enchiridion).

Voilà ce que fait l'homme qui abuse des grâces; voilà les malheurs où cet abus le conduit. .., La vigne de mon bien-aimé , dit Isaïe, a été plantée sur une colline fertile. Il l'a entourée d'une haie; Il en a enlevé les pierres; Il a choisi les plus beaux plants; au milieu, Il a bâti une tour, Il y a établi un pressoir: Il en espérait des fruits excellents; elle n'en a produit que de sauvages .

Habitants de Jérusalem, et vous, hommes de Juda, soyez donc juges entre Ma vigne et Moi. Que pouvais-Je de plus pour elle? Pourquoi, au lieu de bons fruits , n'en a-t-elle produit que de sauvages? ? (v.-t-4.)

N'est-ce pas là la condamnation de celui qui abuse des grâces? Ne sommes-nous pas tous la vigne du Seigneur? N'a-t-Il pas mis tous Ses soins pour arracher de notre cœur les ronces et les mauvaises herbes? Ne nous a-t-Il pas choisis, comme le vigneron choisit les plants de sa vigne, pour porter du fruit? "Ne nous a-t-Il pas environnés de soins et comblés de grâces? Qu'a pu faire de plus pour nous le Seigneur? Il nous a créés à Son image; cette image, nous l'avons profanée, déchirée, trainée dans la boue par le péché; Il nous a rachetés au prix de Son Sang; Il a établi les sacrements comme une tour invincible qui devait servir à nous protéger, et nous avons abusé de tous ces bienfaits. Quelle responsabilité et quel malheur ! ... Nous abusons de la création, de la rédemption, des sacrements, des saintes inspirations, de la parole et de la loi de Dieu. Nous abusons de nos yeux, de nos oreilles, de notre langue, de nos pieds, de nos mains et de tout notre corps; nous abusons de notre santé, de nos forces, de nos années. Nous abusons de tous les éléments, du jour et de la nuit. Nous abusons de notre âme et de ses facultés, de la mémoire , de l'intelligence et de la volonté. Nous abusons de notre cœur. Nous abusons des richesses, des honneurs, des plaisirs. Nous abusons de la nourriture, de la boisson ; nous abusons des vêtements. Nous abusons de la vie, du temps, de l'éternité. Nous abusons des anges, des hommes, de toutes les créatures. Nous abusons de Dieu Lui-même! ... Quel crime et quel malheur ! PARCE DOMINE A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens