Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 06:34

Divins enseignements à Sœur de la Nativité (1731-1798)suite 8/10

 

Sœur de la Nativité annonça longtemps à l'avance la révolution française et ses persécutions .Elle annonça la Constitution civile du clergé qui fit des prétres et prélats des fonctionnaires séparés de Rome.(Nous savons par Marie Julie du Crucifix que ce projet est toujours envisagé de nos jours par les loges révolutionnaires.Bien peu de prêtres et d'évèques (4) refuseraient le serment. Les prêtres non jureurs seraient chassés.Il faudra les recueillir.Cette loi serait votée un 14 juillet)

Elle connut, longtemps à l'avance, la mort de Louis XVI. «Un jour que j'étais en prière devant le Saint-Sacrement, dit-elle, le Seigneur me fit voir que le Roi serait mis à mort. Je le suppliai de ne pas le permettre. Mes prières furent trop faibles ... J'ai su cette affligeante nouvelle deux ans avant sa mort; mais j'en ai gardé le secret».

Quand le coup fatal se sera produit, le Seigneur lui apparaîtra pour lui dire:Je t'avais affligée par l'annonce de la mort de ton Roi.(Louis XVI) Maintenant, réjouis-toi, Ma fille, par cette bonne nouvelle : il est glorieux, triomphant, et encore roi dans Mon royaume. Je lui ai donné un sceptre et une cour éternelle, qui ne lui seront jamais ôtés». La voyante se souvient que, du temps de Monsieur Audouin,(un de ses directeurs spirituels) elle désirait voir rédiger toutes les révélations que Dieu lui avait faites au sujet de la Révolution. Mais son confesseur et elle-même rencontrèrent tant de contradictions qu'il y fallut renoncer et tout fut brûlé! Parmi toutes les révélations qu'elle avait alors reçues et qu'elle était chargée d'annoncer, il y avait celle-ci, sous forme de vision :

"«Une nuit, dit-elle, je vis plusieurs ecclésiastiques avec un évêque à leur tête. Ils étaient revêtus de leurs habits sacerdotaux. Leur air sévère et hautain, leurs regards menaçants et leurs paroles dures semblaient exiger honneur et respect de la part de tous. Ils forçaient les fidèles à les suivre». «Dieu m'ordonna de résister en face». «Ils n'ont plus, dit-il, le droit de parler en Mon Nom; ils ne sont plus. dignes de recevoir la soumission des fidèles, puisqu'ils ont trahi les intérêts de mon Eglise et qu'ils n'ont pas su garder la foi. C'est contre mon gré qu'ils exercent encore des fonctions: loin de me déplaire, vous m'honorez en leur désobéissant». «Cependant, il s'en fallait que le changement fût total. Je vis que, dans la diversité des opinions, il se forma deux partis et cela occasionna des troubles et des désordres épouvantables. Je vis beaucoup de peuples fuir et se cacher. Effrayée, je demandai où étaient les pasteurs. Il me fut répondu : ils ont été forcés de fuir, ils sont en exil». «Voilà ce qui me fut représenté, longtemps avant la Révolution. On ne voulut pas me croire quand je faisais pressentir des persécutions. On me regarda comme chimérique et extravagante».

4 A suivre Note /Marie-Julie du Crucifix parlant de la révolution qui nous attend nous prévient : » Ce sera pire qu »'en 1793 » préparons nos Catacombes. Notre Seigneur nous fait savoir que Louis XVI est toujours Roi de France et intercède pour ses enfants.N'oublions pas de le prier ainsi que tous les saints rois et saintes reines de France qui n'ont rien perdu des pouvoirs qui leur venaient d'en Haut.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens