Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 01:53

La grande falsification du" changeur" W.....suite

"Tu n’auras point de dieux étrangers, ni d’idole, ni de statue, ni aucune figure de ce qui est dans le ciel (Deut. V, 7-9). Or qu’est ce qu’un faux pape sinon un dieu étranger en ce monde, une idole, une statue, une image ou représentation fictive du Christ ? »Saint Vincent Ferrier

Le concile a été convoqué par SSvJean XXIII qui avait soigneusement organisé des commissions et un programme bien défini et limité à des problèmes pastoraux qui n'engageaient pas l' infaillibilité pontificale et donc le Saint Esprit. Mais ce concile fut falsifié dès les premiers jours par un complot progressiste qui prit le pouvoir et le garda pendant toutes les sessions mettant Jean XXIII puis Paul VI devant le fait accompli. Il s'agissait aussi d'une prise de pouvoir des moyens de communication ,de secretariats, de presse etc ; bref on établit un gouvernement  parallèle selon une tactique révolutionnaire très au point.Il y a donc dés le départ un vice de forme inadmissible, une violence qui aurait dû provoquer l'annulation.

Comment parler alors de l'action du Saint Esprit, esprit d'amour et de vérité ? sinon de manière symbolique, imagée, fictive en un mot. Mais sans scrupules les putschistes se servirent des armes diaboliques de la séduction et de la terreur qui ne sont pas les armes du Saint Esprit.

Séduction démagogique des foules ignorantes,terreur vis à vis des âmes trompées .De simplement pastorales et donc réformables les décisions du concile furent rendues obligatoires sous peine de désobéissance grave à Dieu,elles furent déguisées en quasi-articles de foi.Ce qui a fait la nocivité de ces décisions c'est l'obéissance aveugle des consacrés et des fidèles qui auraient dû rappeler à la hiérarchie le caractère consultatif de ce concile d'où le Saint Esprit avait été chassé dés le début,par des voies frauduleuses.Les nombreux avertissements de la Sainte Vierge furent méprisés . Cette fraude,cette fiction « d'esprit conciliaire »Jean Paul II en fut le grand artisan. SSPaul VI avait été froidement éliminé dés qu'il fit connaître ses doutes affreux sur la présence active d'esprits infernaux démolisseurs qui n'avaient rien à voir avec l'Esprit de vérité La voie était libre et le représentant fictif du Christ pouvait réaliser sa fiction de nouvelle évangélisation,dont les fumées ont asphyxié les générations. ·

A diverses reprises, Jean-Paul II assure que l'axe doctrinal de son pontificat, c'est la mise en oeuvre de l'enseignement de Vatican II. C'est son slogan.En pratique il va beaucoup plus loin que les pères conciliaires. Il invente, fabule,imagine et parfois délire... de grandeur.

Aux jeunes Français venus l'acclamer au Parc des Princes le même jour: "Non seulement la réalisation du Concile est possible, mais elle est nécessaire. " (OR 3.06.80, p. 19). Aux membres de la Curie romaine, îl fait le 28 juin 1980 cette importante déclaration: "Désormais, dans la perspective de l'achèvement du second millénaire, nous voyons toujours mieux comment le Concile Vatican II a été un ' moment' particulier et privilégié de l'action de l'Eglise à notre époque et nous savons que notre devoir est de le porter à sa pleine réalisation" (OR 8.07.80). Dans le même discours, il indique, comme" ligne maîtresse" de l'action du Saint-Siège" l'actualisation du Concile dans tous les domaines de la vie de l' Eglise " (ibid.).

Dans l' encyclique Dives in misericordia du 30 novembre 1980, Jean-Paul II se propose de nouveau" comme tâche principale dans la phase actuelle de l'histoire de l'Eglise, de mettre en oeuvre l'enseignement de ce grand Concile ... " (DM 1,4).

(Dans cette même encyclique, c'est à 16 reprises que Jean-Paul II se réfère à Vatican II.) Il martèle son slogan et coupe toute résistance. Faucille et marteau façonnent cette obligation nécessaire, réalisation qui est un devoir, ligne maîtresse, actualisation dans tous les domaines: voilà qui est sans équivoque. Jean-Paul II ne propose pas" le Concile" comme une option libre.... !L'esprit totalitaire ne se cache même plus

3. « L'obéissance à l'Esprit Saint »

La ruse du séducteur et l' autorité usurpée Non seulement la doctrine de Vatican II est proposée comme obligatoire par Jean-Paul II, mais elle est en outre considérée par lui comme inspirée du Saint-Esprit donc indiscutable, divine C'est là que git la fiction maléfique.

Dans Redemptor Hominis, il parle en effet de " ce que l'Esprit a dit à l'Eglise en notre temps par le récent Concile" (RH 3,1) et de " la parole de l'Esprit Saint que nous avons entendue durant le Concile" (RH 6,2).

Dans le discours au Sacré Collège déjà cité, il affirme plus explicitement encore: "L'obéissance à l'enseignement du Concile Vatican II est obéissance à l'Esprit Saint ( ... ) L'obéissance à l'Esprit Saint s'exprime dans la réalisation authentique des tâches indiquées par le Concile, en plein accord avec l'enseignement qui y est proposé ( ... ) Cette voie seule (celle de la réalisation de Vatican II) - autrement dit l'obéissance honnête et sincère à l'Esprit de Vérité - peut servir à l'unité et en même temps à la force spirituelle de l'Eglise. " (D C 1775, p. 1002 et 1003).

Aux évêques de France, à Issy-les-Moulineaux, il déclare: " Nous croyons que le Christ, par l'Esprit Saint, était avec les Pères conciliaires, que le Concile contient, dans son magistère, ce que l'Esprit dit à l'Eglise ( ... )" (OR 3.06.80, p.1S).

Aux jeunes au Parc des Princes, il développe la même doctrine: "Je crois que, grâce au Concile, l'Esprit Saint parle à l'Eglise." (OR 3.07.80, p. 19). Dans sa lettre à l'épiscopat allemand au sujet de l' affaire Küng " du 15 juin 1980, il écrit : " Le programme du Concile Vatican II est courageux ; c'est pourquoi sa réalisation nous impose une très grande confiance en l'Esprit qui a parlé." (OR 17.06.80, p. 2)

. A la Curie romaine, dans le discours déjà mentionné, il use de cette expression emphatique mais sans ambiguïté : " Vatican II est le 'don' que l'Esprit Saint a fait à l'Eglise au grand tournant des millénaires." (OR 8.07.80, p. 4)

. Enfin, l'encyclique Dives in misericordia mentionne que c'est" avec foi" que nous devons nous référer aux principes de Vatican II. (DM 1,4).

A Suivre . Voilà l'esprit ténébreux que la Novéglise,fruit de ses pensées, veut mettre sur les autels... A vous de décider si vous approuvez cette fiction.... Parce Domine

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens