Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 03:14

5 °-TRAHISON DE LA MISSION CONFIÉE À PIERRE ET À L’ÉGLISE

 

Il s’agit d’annoncer à toutes les nations 1) Qu’il y a un seul vrai Dieu, qui S’est révélé au profit de tous les hommes en Notre-Seigneur Jésus-Christ ;

2) Qu’il n’y a qu’une seule vraie religion, la seule où Dieu veuille être honoré, parce qu’il est Vérité et que tout ce qui s’oppose à la vérité dans les fausses religions Lui répugne : erreurs de doctrine, immoralité des lois, inconvenances de rites ;

3) Qu’il n’y a qu’un seul Médiateur, entre Dieu et les hommes, par qui l’homme puisse espérer être sauvé, parce que tous sont pécheurs et demeurent dans leur péché s’ils sont privés du Sang du Christ ;

4) Qu’il y a une seule vraie Église, conservatrice à perpétuité de ce Sang et « qu’il faut donc croire que nul ne peut se sauver hors de l’Église apostolique romaine, qui est l’unique arche de salut, et que ceux qui n’y entrent pas périront dans le déluge » (Pie IX, Denzinger 1647) ; encore leur faut-il y entrer ayant parmi leurs dispositions morales au moins le désir, explicite ou implicite, d’accomplir toute la volonté de Dieu, si leur ignorance est vraiment invincible (ibidem). La mission propre de l’Église est donc d’annoncer tout ceci : « Allez instruire tous les peuples; baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit en leur apprenant à observer tout ce que Je vous ai commandé » (Mc XXVIII 19-20). « Parcourez le monde entier, prêchez l’Evangile à toute créature. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; mais celui qui ne croira pas, sera damné » (Mc XVI 16). Or pour que l’Église pût accomplir avec assurance cette mission au cours des siècles, Notre-Seigneur Jésus-Christ a conféré à Saint Pierre et à ses successeurs la mission de Le représenter visiblement (Mt XVI 17-19 ; Jn XXI 15-17) : « Ce vicaire de Jésus-Christ n’a donc pas précisément la charge d’établir une nouvelle doctrine à l’aide de nouvelles révélations, ni de créer un nouvel état des choses, ni d’instituer de nouveaux sacrements, telle n’est pas sa fonction. Il représente Jésus-Christ à la tête de son Église dont la constitution est achevée. Cette constitution essentielle, c’est-à-dire la création de l’Église, a été l’œuvre propre de Jésus-Christ, qu’Il devait mener à terme Lui-même et dont Il dit au Père : « J’ai accompli l’œuvre que Vous m’avez donnée à accomplir (Jn XVII 4). II n’y a plus rien à y ajouter, il ne faut que maintenir cette oeuvre, assurer l’œuvre de l’Église et présider au fonctionnement de ses organes. II y faut deux choses : la gouverner et perpétuer l’enseignement de la vérité. Le Concile Vatican I ramène à ces deux objets la fonction suprême du Vicaire de Jésus-Christ. Pierre représente Jésus-Christ sous ces deux aspects » (Dom Adrien Gréa, De l’Église et de sa divine constitution ; cf. Vatican I, Const. Pastor Aeternus, Chapitre IV). Pouvoir donc sans égal que celui de Pierre, mais pouvoir comme vicaire et comme tel, nullement absolu mais limité par le droit divin de Celui qu’il représente : « Le Seigneur a confié à Pierre non les brebis de Pierre, mais les Siennes propres pour les faire paître non pas dans son propre intérêt mais dans celui de Dieu » (Saint Augustin, sermon 285, n° 3). Il n’est donc point au pouvoir de Pierre de promouvoir des initiatives en désaccord avec la mission de l’Église et du Pontife romain, comme l’est évidemment « la rencontre de prière » d’Assise. Il ne peut inviter des « représentants » des fausses religions à prier leurs faux dieux en des lieux consacrés à la foi au vrai Dieu, lui qui est le Vicaire de Celui qui a dit : « Va-t-en Satan, car il est écrit : « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et ne rendras de culte qu’à Lui » (Deut. VI 13 ; Mt IV 10). Il ne peut autoriser à faire abstraction de Notre-Seigneur Jésus-Christ, lui, le successeur de celui qui obtint la primauté en raison de sa foi pour avoir dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Mt XVI 16 ; cf. Jn VI 69-70). Ce n’est pas à lui d’être pierre d’achoppement pour la foi de ses frères et de ses fils, lui, le successeur de celui qui a reçu la charge de les confirmer dans la foi (Lc XXII 32)."

 

Voilà pourquoi W...ne peut être considéré comme un modèle à imiter.....Parce Domine. .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens