Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 07:27

 

L’Adversaire et sa tactique 8/23

 

 

VIII. Un combat dans le ciel

 

Abandonnant donc leurs principautés et leurs demeures, les anges révoltés se rassemblent sut le parvis du ciel. C'est là que va se dérouler la grande bataille: « Et il y eut un combat dans le ciel: Michel et ses anges combattirent contre le dragon; et le dragon et ses anges combattaient ; mais ils ne purent vaincre, et leur place même ne se trouva plus dans le ciel.» ( Apoc. XII - 7-8 J

A cette époque, il n'y avait encore ni enfer, ni schéol. C'est dans le ciel même que la mêlée s'est produite, au milieu de ce que nous avons appelé le parvis pour emprunter une expression concrète.

Le cortège des anges révoltés prend déjà le nom de dragon, selon l'Apocalypse. Et le grand dragon, c'est Lucifer. Il est plein de lui-même, d'une prodigieuse intelligence, d'une impeccable logique, d'une implacable volonté, d'une activité sans repos, d'une redoutable habileté manœuvrière. Il se sait extrêmement fort.

Et comme ses troupes sont nombreuses, il peut penser qu'elles vont dominer le parti des humbles et des obéissants. Elles vont le vaincre. Et il faut reconnaître que, selon l'état des forces naturelles qui sont en présence, c'est certainement ce qui se serait produit.

 

Seulement voilà ! En face de l'archange de l'outrecuidance, l'archange de l'humilité a commencé à se distinguer. Ce qui inspire Saint Michel, c'est la double évidence du néant originel de toute créature et de l'infinie réalité de Dieu. En faisant de cette double évidence la base de sa stratégie, Saint Michel s'est montré encore plus intelligent que son brillant adversaire.

L'humilité de Saint Michel, qui fut contagieuse, attire la Puissance divine sur la milice céleste. Et c'est à une force surnaturelle que le "grand dragon" se trouve inopinément confronté. Il a contre lui non seulement la puissance des bons anges mais la Puissance de Dieu. Il est perdu. Quelle sorte d'épée les anges combattants utilisèrent-ils? La Révélation publique ne nous le dit pas. Mais quelques mystiques, qui ont pu contempler en vision cette bataille d'esprits, nous apprennent que les adversaires ressemblaient à des yeux qui se regardaient fixement, avec une intensité effrayante. Une tension spirituelle prodigieuse parcourait les hiérarchies célestes.

Mais les yeux des bons anges sont illuminés d'un insoutenable feu divin. Les révoltés, pleins d'eux-mêmes, c'est-à-dire de néant, et vides de Dieu, ne peuvent pas soutenir le regard de leurs adversaires. Ils baissent les yeux, c'est-à-dire les armes. C'est la panique. Et leur place même, dit l'Apocalypse, ne se trouva plus dans le ciel.

 

Le trait de génie stratégique du général qui commanda les troupes restées fidèles à Dieu, fut de se réfugier dans l'humilité. Il vit tout de suite que, selon le rapport des forces naturelles, il était vaincu le rapport des forces naturelles, il était vaincu, et qu'il fallait attirer l’aide divine par le moyen infaillible de l'abaissement. Il devina que « Dieu résiste aux orgueilleux »

Nous ne forçons pas les textes en disant cela.

 

Bien longtemps après son illustre victoire, Saint Michel eut, sur la terre, avec le diable, une altercation que l'Apôtre Saint Jude nous raconte en ces termes:  « L'Archange Michel lui-même, lorsqu'il contestait avec le diable et qu'il lui disputait le corps de Moïse, « n'osa pas porter contre lui une sentence d'exécration, mais il se contenta de dire: "Que le Seigneur te punisse."» [ Jude, verset 9 ] Voilà donc un ange d’une humilité telle qu’il peut requérir l’intervention de la Puissance Divine. Et Dieu ne la lui refuse pas….

A Suivre

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens