Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 07:35

                                                  L’Adversaire et sa tactique 1/23

 

                                                 I- La Science du Bien et la Science du Mal

 

  «   La Sainte Écriture donne aux démons des dénominations très diverses. Essayons de nous faire une idée de la fréquence avec laquelle ils sont nommés. Nous aurons ainsi une première opinion sur l'importance qui leur est réservée dans l'enseignement divin.

 

Un précieux instrument de travail va nous permettre d'opérer ce recensement: c'est le Dictionnaire des Concordances. Tous les mots que l'on rencontre dans le texte de l'Écriture y ont fait l'objet d'un décompte rigoureux. Chaque mot de la Bible constitue un article de ce curieux dictionnaire. On y indique les références des passages où chacun est employé, Il va nous être facile de totaliser les passages scripturaires dans lesquels apparaissent les démons quelle que soit la dénomination sous laquelle ils sont désignés.

Les noms les plus fréquents sont Diabolus, Satanas, Draco,Serpent, Léviathan, ,Belial, Baal, Beelzebuth, Beelphegor, Mamon, Malus- Bestia, infernum, gehenne, Tartare, Béhemoth.

Malus (le malin =celui qui agit avec malignité)) est cité 44 fois dans le Nouveau Testament, 651 fois dans l’AT,  Diable 34 fois,Bête 33.Enfer :58 ; AT, 11 ;NT

 Soit un total de 1073 mentions dans la Sainte Écriture. Ce total de 1.073 mentions scripturaires ne comprend pas les versets où les démons sont désignés par des locutions composées, parce que ces locutions ne figurent pas dans les dictionnaires de concordances. Ce sont par exemple: les esprits de malice, les légions de l'orgueil, les puissances des ténèbres, les fils de la désobéissance, les esprits de révolte, les enfants  de la colère, les fils de perdition, le Prince de ce

monde, l'Adversaire.

Et pourtant ces expressions reviennent très souvent dans le texte sacré. Si nous pouvions les recenser elles aussi elles augmenteraient notablement le total que nous venons de trouver.

L'Écriture Sainte nous apporte donc une abondante révélation concernant les esprits mauvais. Enseignement précieux car ces esprits appartiennent au monde invisible. Nous ne pouvons pas les observer par l'expérience sensible et nous ne saurions les connaître que par révélation.

Ainsi l'Écriture contient, non seulement la science du bien, c'est à dire la science de Dieu, mais encore la science du mal, c'est à dire la science de l'ennemi de Dieu, qui est aussi l'ennemi du genre humain. Et cette science du mal nous est aussi nécessaire que la science du bien puisqu'elle nous enseigne  la nature et les œuvres des ennemis invisibles contre lesquels nous avons à combattre au cours de notre périlleux chemin sur la terre.

 

La présence spirituelle des démons sur la Terre constitue ce que Saint Paul nomme le mystère d’iniquité. Elle a posé aux hommes, depuis toujours, le terrible problème du mal. Cet immémorial problème a été la pierre d'achoppement de bien des philosophes et de bien des fondateurs de religion qui n'ont pas su le résoudre correctement, privés qu'ils étaient de la véritable et authentique Révélation….A Suivre

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens