Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:37

«  Et Son Nom est l’Admirable » .3/3

 Saint Thomas, lui, progresse non comme le second mais comme le premier explorateur : il part de l'Océan, la Divinité; et remonte le vaste réseau hydrographique jusqu'aux sources humaines de la vie du Christ. Un coup d'œil sur l'ordre des questions et des articles de la troisième partie de la Somme Théologique indique clairement la progression de ce grand explorateur théologique. Il commence par l’union hypostatique, l’union des deux natures divine et humaine en une seule Personne, la présence de la Divinité infinie dans le Christ ; puis il aborde la grâce sanctifiante du Christ, Ses vertus surnaturelles, Sa grâce en tant que chef de la race humaine; il parle de la science du Christ, divine, angélique et humaine; il parle ensuite de la puissance humaine de l'Ame du Christ, de Sa prière, de Son sacerdoce, de Sa filiation, de Sa prédestination, de Son adoration, de Sa médiation.: C'est encore le grand fleuve dont l'océan soulève les eaux au gré des marées. Saint Thomas en vient alors à. la vie humaine du Christ : la conception virginale du Christ, sa Nativité, son Baptême, Sa doctrine, Ses miracles, Sa passion, Sa mort, Son ascension; Sa résurrection.

 

Que le lecteur, je l'en supplie, me pardonne de retenir son attention sur la comparaison du fleuve. Pour qu'elle puisse être pleinement applicable au pré- sent sujet, au lieu de supposer un système de rivières qui convergent en descendant de la montagne,  il faudrait imaginer un système de cours d'eau s'étirant dans une plaine en sorte que la marée puisse remonter jusqu'à la source même du plus petit ruisseau. Que je sache, il n'y a rien de tel dans la nature; si cela existait, ce serait la splendide illustration d'un grand mystère : les actions purement humaines de Notre-Seigneur, en  même temps qu'elles se dirigent vers l'infini de la Divinité, sont perpétuellement gonflées par les marées de cet océan divin qui pénètre avec impétuosité dans les canaux des actions humaines et se mêle aux eaux de la sainteté humaine. Un cours d'eau ainsi soumis à l'influence des marées a pour ainsi dire une double nature: d'une part, les eaux natives de la rivière, d'autre part, les eaux de la mer refoulées tout au long du cours de la rivière. Ainsi y a-t-il dans  l'Admirable beaucoup de rivières rejoignant d'autres rivières, mais en toutes remontent les eaux de la Divinité. C'est cette pénétration des eaux de la Divinité en chacune des actions .du Christ qui, sans aucun doute, a poussé Saint Thomas à adopter la méthode d' exploration de la mer vers l'intérieur des terres.

 

J'adopterai la même méthode pour l’instruction de ceux qui liront ce petit traité. Cependant, la méthode de dévotion, qui est en substance la méthode de l’émerveillement, commence par la vie humaine de Notre-Seigneur, commence avec le «  Salut, pleine de grâce » et la Vierge Marie, la douce fille de David, pour progresser de douceur en douceur vers le Verbe qui habite dans le sein du Père. Ce n'est pas la seule fois que la présentation théorique des choses du ciel suit une marche opposée à celle de leur réalisation pratique. »

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens