Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:46

« Alors se fera la paix » 3/5

Elisabeth Canori-Mora eut une vision, le 29 juin, jour de la fête des saints Apôtres Pierre et Paul, et dit : «Après ce terrible châtiment, je vis tout à coup le ciel s'éclaire ; Saint Pierre descendit de nouveau, vêtu pontificalement, accompagné par  des anges qui chantaient des hymnes à sa gloire, le reconnaissant ainsi comme prince de la terre. Je vis ensuite descendre Saint Paul qui, par ordre de Dieu, parcourut l'univers, enchaina les démons, et les ayant amenés devant Saint Pierre, celui-ci leur ordonna de rentrer dans les cavernes ténébreuses d’où ils étaient sortis.

 

Alors, parut sur la terre une belle clarté qui annonçait la réconciliation de Dieu avec les hommes. Les anges devant le trône du Prince des Apôtres le petit troupeau resté fidèle à Jésus-Christ. Ces bons et fervents présentèrent leurs hommages respectueux, et remercièrent l'Apôtre de les avoir préservés de la ruine générale, d'avoir conservé et soutenu l'Église de Jésus permettant pas qu'elle fût entraînée par les fausses maximes du monde. Le saint choisit alors le nouveau Pontife, l’Église fut ensuite reconstituée, les Ordres religieux rétablis, les maisons des chrétiens ressemblaient aux maisons religieuses tant étaient  grands la ferveur et le zèle pour la gloire de Dieu.

 

Ce fut de cette manière que s'accomplit en un moment l'éclatant triomphe de l'Eglise catholique. Elle était louée, estimée et vénérée de tous. Tous se donnèrent à elle en reconnaissant le Souverain Pontife pour Vicaire de Jésus-Christ.

 

Dans une autre vision, du 8 décembre 1820, elle transmet les paroles de Notre Seigneur: «Je réformerai Mon peuple et Mon Église. J'enverrai des prêtres très zélés ; J’enverrai également Mon Esprit renouveler la terre; Je réformerai les Ordres religieux par le moyen de réformateurs savants et saints ... Je donnerai à Mon Église un nouveau Pasteur, saint et rempli de Mon Esprit : par son grand zèle, il réformera Mon troupeau»

 

 

Le 10 décembre 1815, Elisabeth Canori eut une autre vision.

 

Elle vit la Sainte Église sous la forme d'une dame vénérable, belle couverte de riches ornements, mais pleine de tristesse; elle adressait à Dieu d'ardentes supplications pour ses fils malheureux, et en particulier pour les prêtres séculiers et réguliers. Dieu, irrité, repoussait ses prières et lui disait : «Prends garde à Ma justice et  juge toi-même ta cause». Alors, elle pâlit; de ses propres mains elle commence à se dépouiller de tous ses ornements; et voici que trois anges exécuteurs des décrets divins lui enlèvent ses vêtements de gloire. La dame vénérable réduite à un état aussi humble sent ses forces l'abandonner, elle chancelle et est sur le point de tomber. Le Seigneur ne le permit point. Il lui redonna une nouvelle vigueur et releva la tête de l'illustre mère qui, attristée ct toute abattue à cause de l'abandon de ses enfants, paraissait être dans de profondes ténèbres. Soudain le Seigneur l'entoura de sa Gloire et lui communiqua quelque chose de Sa splendeur ; alors elle projeta de puissants rayons de lumière vers les quatre points de la terre, accomplissant les plus admirables prodiges. Eblouis par cette éclatante splendeur et comme réveillés d'un profond sommeil, les habitants de la terre se levèrent, et laissant les ténèbres de leurs erreurs, ils couraient vers la lumière de l'Évangile, confessaient la foi du Christ, et se pressaient en foule autour de l'illustre dame qui paraissait plus belle, plus glorieuse qu'autrefois. Autour d'elle alors s'éleva un temple majestueux, soutenu par six puissantes et solides colonnes, où les peuples accouraient, professant tous la foi chrétienne».

 

A l'égard d'Anna-Maria Taïgi, il est rapporté: «Il plut à Dieu de lui révéler aussi, que l'Eglise, après avoir traversé plusieurs douloureuses épreuves, remporterait un triomphe si éclatant que les hommes en seraient stupéfaits; que des nations entières retourneraient à l'unité de l'Eglise romaine, et que la terre changerait de face".

Et Notre Seigneur de lui préciser : «Je tiens la terre de Mes deux mains et passe le genre humain au crible pour le mettre entièrement purifié aux pieds de Mon Vicaire. Tous les hommes regarderont vers lui ; le pontife sera assis non plus sur un trône mais au pied de Ma croix et tous s'inclineront devant lui en disant: «Voilà notre vrai libérateur, le Vicaire de Celui qui nous a rachetés tous». Toutes les nations reconnaitront Ma loi et il n'y aura plus qu'un seul troupeau et qu'un seul Pasteur"A Suivre

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens